Couture : le matériel de base

Si vous êtes débutante en couture, et que vous n’avez aucune idée de ce qu’est une canette ou une craie de tailleur, tant mieux! Ici c’est votre petit coin pour découvrir tout ça!
Vous avez en effet été nombreuses à me demander un article sur les bases de la couture, le matériel, comment se servir d’une machine, etc… Vous voilà comblées! Ou presque, puisque le sujet est tellement vaste que je préfère l’étaler sur plusieurs articles.
Je vais donc commencer par lister ici le matériel de base nécessaire pour apprendre à coudre, parce qu’il est impossible de savoir ce dont on aura besoin quand on n’y connaît rien!

Mesurer et marquer_1

Mesurer_marquer

Le mètre-ruban : il est indispensable! Il se présente sous la forme d’un ruban de textile enduit gradué sur une longueur de 150cm, et permet de relever les mesures sur le corps, les vêtements ou le tissu.

Le réglet : c’est une petite règle métallique très utile pour relever des mesures précises sur des petits éléments (ourlets, longueurs de boutonnières…)

La craie de tailleur et le crayon pour tissu : servent à marquer les contours d’une forme ou des repères sur le tissu. J’utilise le crayon blanc pour les tissus foncés et la craie de tailleur sur les tissus clairs.
Les marques s’estompent facilement cependant faites toujours un essai préalable sur un échantillon du tissu utilisé!

Couper_1Couper_2

S’il y a bien une chose que vous devez savoir au sujet des ciseaux que vous utiliserez en couture c’est qu’ils doivent être neufs et passeront obligatoirement tout le reste de leur vie de ciseaux à ne couper que du tissu! Ils sont précieux, mieux vaut donc éviter qu’ils s’émoussent ou se faussent.
En clair : mettez un cadenas dessus et ne laissez personne y toucher!

Les ciseaux lingère : ils s’utilisent pour couper les tissus peu épais, le fil, etc… Ils sont faciles à manier et indispensables pour les ouvrages courants.

Les ciseaux de tailleur : très gros, ils servent à couper le tissu. Ce dernier doit être posé bien à plat sur une table (ou par terre!), la lame à l’extrémité arrondie étant placée sous le tissu de manière à glisser sur la table et ainsi permettre une découpe précise et parfaite.

Le découd-vite : les couturières professionnelles crieront à l’hérésie mais ce petit outil est tout de même bien pratique pour découdre rapidement! En revanche, soyez précautionneuses lorsque vous l’utilisez car sa forme pointue peut déchirer le tissu. Vous pouvez également le remplacer par un coupe-fil (qui manque encore à ma boîte à couture)!

Repasser

Le fer à repasser : il doit être toujours à portée de main lorsque vous cousez. Il sert à ouvrir les coutures, marquer un ourlet, défroisser un tissu, etc…
Dans la mesure du possible, il vaut mieux repasser l’envers d’un tissu, surtout s’il est foncé afin d’éviter d’y laisser des traces brillantes disgracieuses (lustrage). Cependant, vous pouvez également utiliser une pattemouille, qui est un chiffon propre (humide ou non) que l’on intercale entre le fer et le tissu.

Et bien sûr une planche à repasser grande, stable et molletonnée!

Epingler_coudre

Coudre

Les épingles à tête : elles servent à maintenir plusieurs épaisseurs de tissu provisoirement ensemble lors de la coupe ou de l’assemblage d’un ouvrage. Je privilégie en général les épingles à têtes de verre qui  sont plus solides que celles en plastique. Mais le plus important est la finesse de l’épingle et de sa pointe afin qu’elle n’endommage pas le tissu. Plantez-les sur un coussin à épingle lorsque vous les retirez d’un ouvrage.

Les aiguilles à coudre : achetez un petit assortiment pour avoir du choix en matière de finesse et de longueur d’aiguille (plus leur numéro est élevé plus elles sont fines). Elles se révèlent indispensables pour certaines finitions.

Ne confondez pas aiguilles et épingles! L’aiguille comporte un chas qui permet d’enfiler un fil et l’épingle comporte une tête!

Le dé à coudre : on l’enfile sur le majeur pour faciliter la poussée l’aiguille dans certains tissus récalcitrants sans risquer de se perforer le doigt! Il existe plusieurs tailles, essayez celui qui vous convient!

Les fils : privilégiez toujours la qualité! Croyez-moi, il est très démotivant de coudre avec un fil qui casse ou s’effiloche constamment. Ma marque fétiche en matière de fil est Güttermann et je me procure systématiquement une bobine assortie à chaque nouveau tissu que j’achète pour être sûre d’avoir la bonne teinte! Une belle collection de bobines se constitue avec le temps!
Coudre_machine

Coudre à la machine2

L’utilisation d’une machine à coudre fera l’objet d’une prochaine leçon mais vous pouvez d’ores et déjà savoir que ces deux éléments sont indispensables (en plus d’une bobine de fil bien sûr)!

Les canettes : il est important d’en avoir plusieurs afin d’éviter de remplir la même avec des fils de différentes couleurs à chaque nouvel ouvrage! Pour celles qui seraient perdues, j’expliquerai plus en détail leur utilité dans la prochaine leçon sur la machine à coudre!

Les aiguilles de machine  : il faut toujours utiliser une aiguille adaptée à son travail! Il existe ainsi des aiguilles de finesse et solidité différentes (aiguilles standards, aiguilles pour jean, pour cuir, etc…).

Coller

Divers copy copy

Ce ne sont pas vraiment des indispensables mais plutôt du matériel à avoir sous la main qui peut dépanner, surtout un Dimanche où le bouton de votre pantalon fétiche casse ou que vous devez réaliser un ourlet ultra rapide sur un vêtement!

Collecter

Accumuler

Chutes de tissu, de cuir, lacets, rubans, galons, perles… Gardez et récupérez ce que vous pouvez (mais n’en faites pas une obsession)!
En France, le tissu reste relativement cher donc n’hésitez pas à découper des coupons dans vos vieux vêtements ou vos vieux draps, ce qui de plus vous permettra de pouvoir vous exercer à la couture sans craindre de gâcher une étoffe précieuse!
Soyez inventives, une jupe trop petite peut très bien devenir une housse de coussin, un blouson en cuir abîmé par endroits peut se transformer en pochette, un t-shirt détendu peut renaître en headband…. Vous verrez, vous allez y prendre goût!

Procurez-vous également une jolie boîte pour ranger tout ça, car le matériel de couture, composé de nombreux petits éléments peut vite s’égarer!

BONNES ADRESSES :
Fil 2000, 65 Rue Réaumur, Paris (métro Réaumur-Sebastopol)
I.D.M, 8 rue Française, Paris (métro Etienne Marcel)
Rascol.com

Références :
Coudre à la machine, le b.a.-ba pour débuter en couture de K. Haxell
Mon cours de couture de M. Madel
-Traité de couture pour tous de C. Caussanel

Pour votre plus grand bonheur, la prochaine leçon de couture sera consacrée à la présentation d’une machine à coudre!

A bientôt!

7

21 commentaires sur “Couture : le matériel de base

    1. Merciiiii! Moi aussi j’ai la passion de la couture, mais souvent avec des ambitions qui dépassent mes compétences… aha! a bientôt :)

  1. Pour moi qui souhaite me lancer dans le couture, ton article et ceux à venir sont remplis d’informations indispensable ! Merci beaucoup !

  2. MERCI !!!! je débute en couture, j’ai mis une semaine à réussir à utiliser ma machine…….. Une vraie bleue
    Il me tarde de lire la suite !

  3. En tant que grosse débutante, merci pour l’article ! Je vais fouiller ton blog maintenant voir s’il n’y a pas des petits projets faciles pour me lancer (j’ai une machine, mais j’ai pas fait grand chose pour le moment à part des rideaux et des ourlets !)

  4. Super article. je veux me lancer dans la couture mais je n’y connais rien du tout. Ce soir je vais à un essai de cours collectif (du coup j’en sais un peu plus grace à toi merci)
    j’espère que ça va ma plaire.
    Il va falloir que j’investisse dans une machine donc bien hate de lire ton article à ce sujet.

    1. Bon cours alors! Je suis sûre que ça te plaire, le virus de la couture est très facile à attraper ;) A bientôt!

  5. Bravo pour cet article très complet & très utile pour les débutantes un peu déboussolées comme moi !

Laissez-moi un petit mot !

(Votre adresse mail ne sera publiée.)